Bay of Islands

Après avoir supporté les Chiefs d’Hamilton contre les Blues d’Auckland, deux belles équipes de rugby composées d’All Blacks, qui nous ont offert un match palpitant (41-26 pour les Chiefs), l’heure est venue de décider de notre dernière destination Néo-zélandaise.

–> Cap au Nord, vers Bay of Islands. Destination de pêche et de nautisme, l’endroit idéal pour troquer notre van contre un voilier! C’est à bord du She’s a Lady que nous avons passé notre toute dernière journée dans ce fabuleux pays. Nous avons navigué sur des eaux transparentes, au milieu de 144 îles, observant les dauphins et manchots jouer dans les vagues. Le rêve! 🌴☀️😍 Notre skipper, David, était d’une bonne humeur contagieuse et a su merveilleusement nous partager sa passion et prodiguer ses conseils. Nous aurions pu l’écouter des heures durant nous raconter l’océan (il a construit lui même un voilier pendant 4 ans avant de partir avec toute sa famille faire un tour du monde), de tout ce que cela apporte: humilité, bonheur intense, contemplation, richesse de l’âme… Une très belle rencontre!!!

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

Publicités

Le Mont Ngauruhoe

Deuxième journée au Tongariro National Park.
Très impressionnés par ce cône parfait et isolé, nous avons décidé de tenter l’ascension du majestueux volcan Ngauruhoe (2291 m). « On y va, on verra bien! »
Réveil 5h45, un petit déj’ pour prendre des forces et c’est parti. Départ de Mangatepopo (1120 m). Après 1h40 de randonnée nous arrivons au pied de ce géant. Le ciel est parfaitement dégagé et les prévisions météo sont bonnes, mais on reste vigilants jusqu’au bout car le temps peut très vite tourner en montagne. La pente est très raide dès le début, il n’y a aucun chemin tracé, chacun se débrouille donc comme il peut. Comme nous marchons sur un volcan fait de roches basaltiques, le sol est instable. Les pieds s’y enfoncent, parfois jusqu’aux chevilles, les pierres roulent. On entend plus haut des voix crier « ROCKS!!! », ça nous met tout de suite dans l’ambiance 🙂 Avec prudence, nous avançons un pied à la fois. A l’approche du sommet, sur la roche rouge, ça s’apparente plus à de l’escalade qu’à de la marche. C’est dur, on galère mais on s’éclate 😀 Puis on arrive au sommet, après 2h d’ascension, et sous nos yeux un cratère absolument gigantesque! C’était complètement fou! La nature dans toute sa splendeur. Dire que c’est de là que jaillissent les puissantes éruptions volcaniques qui ont dessiné le paysage qui nous entoure. Le volcan est encore actif. La dernière éruption du Mont Ngauruhoe date de 1975. On savoure notre repas assis là au bord du cratère (une salade de riz au thon!), contemplant la vue et observant les fumées qui s’échappent de la roche à quelques mètres de nous. Puis vient le moment d’entamer la descente. Je vous laisse imaginer… Rajoutez à cela: pertes d’équilibre, quelques gamelles et les chaussures qui se remplissent de terre et de cailloux. Voilà, 30 min plus tard on est en bas. J’ai laissé mon genoux gauche au passage, rien de méchant juste un peu trop sollicité. Mais quel souvenir incroyable et unique cela nous laisse!!! C’était GE-NI-AL 😀😀😀😀

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

Le centre de l’île du Nord

Après notre superbe journée au festival haka, nous nous dirigeons vers le centre de l’île du Nord.
Premier arrêt à Taupo, qui paraît-il est la capitale mondiale du parachutisme. Ah bon? Moi qui en ai toujours rêvé 😀 Qu’à cela ne tienne alors! Bref j’ai sauté, c’était GÉ-NI-AL!!! Après mon grand bol d’air et d’adrénaline, un peu de repos et baignade au lac de Taupo nous fait le plus grand bien.
La région Centre est caractérisée par son activité volcanique, c’est ici que la plaque tectonique Pacifique glisse sous l’Australienne, mais pour comprendre tout ça, Wikipédia et Google vous aiderons mieux que moi! Sources d’eaux chaudes, geysers, air qui sent (pue) le souffre, nous sommes à Rotorua. Puis au centre thermal de Wai-O-Tapu, on n’avait pas compris au début, on s’est cru à Amnéville, on a pris nos maillots et nos serviettes, mais les « piscines » sont en fait des phénomènes géothermiques, à 74°C, remplies d’acide, d’arsenic, de souffre, d’antimoine… On a évité le drame! En tout cas c’était incroyable !
Dernière étape au Centre: le Tongariro National Park, pour une randonnée légendaire (parmi les plus belles au monde sur une journée), le Tongariro Alpine Crossing. Pour les connaisseurs, c’est ici qu’a été tournée la scène du Mordor dans le Seigneur des Anneaux, avec la fameuse montagne du Destin. 6 heures et 19,4km inoubliables!!!

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

 

Fiordland, Westland & côte est

 

Le tour de l’île du Sud continue avec la découverte de régions sauvages spectaculaires et de paysages uniques comme le célèbre fjord Milford Sound (un des endroit les plus pluvieux au monde avec 200 jours de pluie par an, sans doute ex æquo avec la Lorraine!) et les glaciers Franz Josef et Fox, à peine plus haut que le niveau de la mer, qui se terminent au sein de forêts verdoyantes.
Les paysages et le climat changent au fil de la route.

Après quelques jours sur la côte ouest, nous retournons au centre puis à l’est de l’île du Sud en suivant la voie de chemin de fer du TranzAlpine qui relie les deux côtes à travers les montagnes. La brume crée une ambiance magique et mon imagination me fait voir le Poudlard Express de Harry Potter! 😀
Je suis comme une gosse ici, en particulier lors de notre rencontre avec une colonie de phoques à Kaikoura (côte est). Par contre on a toujours pas vu de kiwis, trop rares 😦

Fin de notre tour sur l’île du Sud. Nous venons d’embarquer avec le van dans le ferry pour Wellington, la capitale. L’aventure continue sur l’île du Nord!

Les défis sont en cours 😉

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

 

Le mont Cook et ses environs

L’aventure NZ a démarré sous les meilleurs hospices. Au fil des km engloutis à bord de notre super van, nous découvrons avec émerveillement les paysages du centre de l’île du Sud sous un grand soleil. L’appel de la montagne est trop fort, nous prenons la route vers le mont Cook, plus haut sommet de Nouvelle-Zélande (3724m). Lacs bleu turquoise, cascades, glaciers, sommets enneigés, tout ici est comme dans un rêve, devenu réalité… 😍 En deux mots: Beauté et Liberté. Ici nous pouvons faire du camping « sauvage » dans les plus beaux endroits et jouir d’un étincelant ciel étoilé. Demain nous ne savons pas encore quelle sera notre direction. Nous avons désormais décidé de faire notre itinéraire en fonction des prévisions météo et suivre les conseils de Raphaël et Malaury, deux auto-stoppeurs que nous avons pris en chemin.

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage

 

 

 

 

Auckland

Dimanche 12 février – Bien arrivés à Auckland, avec 2 heures de décalage supplémentaire, donc 12h avec la France. Cette fois-ci on peut vraiment dire qu’on est à l’autre bout du monde !

Lundi après-midi nous avons visité Auckland, Joss en a profité pour aller chez le barbier, il avait sûrement peur qu’on le prenne pour Sébastien Chabal! Puis nous avons pris le ferry pour Devonport, juste en face. La vue est superbe depuis la colline de North Head, un ancien volcan éteint depuis 40 000 ans. La ville de Auckland a elle-même été construite sur plusieurs volcans éteints. C’est très impressionnant.

Aujourd’hui nous venons de prendre un avion pour l’île du Sud. C’est ici que commence notre trip en van pendant les 3 prochaines semaines! La vue depuis le hublot fait déjà rêver. Nous sommes impatients de découvrir la terre des Maoris.

imageimageimageimageimageimage